FV-Stellaria Holostea1589

 

Plante de la famille des Caryophyllacée originaire d'Europe, poussant souvent en grandes touffes dans les forêts claires à végétation herbeuse en sous-bois, haies, lisières des forêts, bords des chemins, sentiers forestiers.

Le nom "holostée" signifie "entièrement constitué d'os", en raison de la forme particulière des tiges, anguleuses, et renflées aux extrémités, ce qui les fait ressembler quelque peu à des os. "Stellaire" signifie "étoile" et décrit la fleur.

Plante vivace de 10 à 40 cm de haut ; tiges cassantes à section quadrangulaire, avec des feuilles opposées persistantes, étroites, lancéolées et pointues ; fleurs de 20 à 30 mm, à pétales blancs fendus jusqu'à mi-hauteur, deux fois plus longues que les sépales sans nervures. Trois pousses par inflorescence. La capsule du fruit est globuleuse, avec six volets.

Floraison avril-juin.
Terrains acides

Son mode de croissance est spécial : la pousse centrale entame sa croissance la première, avant d'être dépassée par les deux pousses latérales, et ainsi de suite.

Les feuilles rigides, souvent recourbées vers l'arrière, s'appuient les unes sur les autres, ou encore sur d'autres plantes, pour permettre à la plante de se développer en hauteur, malgré ses tiges très fines.

Appréciée pour sa floraison précoce, la stellaire holostée est souvent plantée dans les jardins.

Comme la tige est particulièrement cassante, la stellaire était autrefois tout naturellement préconisée dans le traitement des fractures, selon la théorie de la signature (croyance selon laquelle la forme et l'aspect des plantes est à rapprocher de ses propriétés thérapeutiques).