FV-petites pervenches

 

Plante de la famille des Apocynacées originaire d'Europe centrale et du sud.

Aussi appelée violette des sorciers, elle pousse le long des haies, dans les maquis, dans les forêts de feuillus et dans les taillis des plaines et des collines.  

Le mot pervenche viendrait de la formule latine "vinca pervinca", une formule magique crée à partir de "vincere" (vaincre), car la pervenche aurait des vertus médicinales permettant de vaincre de nombreux maux. Une autre hypothèse fait venir le nom de "pervenche" de "vincire" (lier, attacher), car cette plante s'étend comme une corde.

Plante vivace herbacée aux tiges rampantes s'étalant au sol de 20 à 60 cm de long ; feuilles sessiles persistantes, glabres, lancéolées, opposées et entières ; fleurs à corolle indigo clair ou bleu lilas (parfois blanche ou rose) aux aisselles des feuilles comprenant cinq pétales formant une corolle en pales d'hélice tournant à gauche.

La tige peut progresser au sol de 2 m en un an. Elle couvre souvent de grandes étendues. Elle sécrète un suc laiteux dans ses canalicules non ramifiés.

Floraison : mars-mai
Reproduction par semis en février
Terrain : terreau de feuilles avec de la tourbe et de la terre de bois.

Pollinisation par les abeilles et les papillons.

Elle était plantée dans les jardins au Moyen Age, d'où elle s'est naturalisée. Elle se divise presque exclusivement par stolons et produit rarement des graines. Sa diffusion est donc liée à l'action des hommes, et les gisements forestiers indiquent des lieux qui ont été colonisés.

C'est une plante médicinale : astringeante, diurétique, dépurative, tonique et vulnéraire. Mais elle doit être utilisée avec prudence car elle serait cancérigène.