FV-Pâquerette1509

Plante de la famille des Composées, originaire d'Europe. Affectionne les prairies rases, les pâturages, les bords des chemins et les pelouses des parcs.

Plante herbacée vivace de 3 à 20 cm de haut, à tige velue et sans feuilles, sauf une rosette de base ; feuilles à courts pétioles, spatulées ou ovales étirées, parcourues d'une nervure principale, grossièrement dentées et rétrécies au voisinage de la tige. Capitules solitaire, un pour chaque tige forale, de 10 à 25 mm formés de fleurs ligulées blanches ou roses à l'extérieur, de fleurs tubuleuses jaune d'oeuf à l'intérieur.

Floraison d'avril à octobre.
Reproduction par division des pieds ou par semis.
Terrain meuble, léger, sableux.

Les pâquerettes exigent beaucoup de lumière et de chaleur. On les rencontrera rarement dans les hautes herbes. La nuit et par temps frais, la pâquerette reste fermée. Les fleurs en languette de l'extérieur se replient vers l'intérieur, protégeant ainsi les fleurs tubulaires du coeur. Les petits fruits sont dispersés par le vent, la pluie, ou par les animaux de passage auxquels ils se fixent. Ils sont également consommés par les vers de terre et rejetés plus loin.

Les fleurs en bouton peuvent agrémenter des salades à des fins décoratives ou être mises à macérer comme des câpres. Les jeunes feuilles peuvent se manger en salade.

La pâquerette est employée depuis le Moyen Âge dans la médecine populaire contre les troubles du métabolisme et les problèmes de diurèse.