FV-Cycas revoluta1904

Plante de la famille des Cicadacées, originaire de Chine et du Japon.

Le terme générique scientifique vient du mot grec "kykas" qu'employait Théophraste pour désigner les palmiers. Pourtant, malgré leur aspect, les Cicadacées n'ont rien à voir avec les palmiers.

Tronc cylindrique recouvert par des branches basses permanentes d'une longueur de 2 à 3 m. Les branches d'un vert sombre, plus pâle en dessous, sont formées de folioles plates de 15 à 30 cm légèrement recourbées (d'où le nom latin "revoluta"), et sont épineuses au sommet. Fleurs insignifiantes.

Reproduction : les pieds mâles portent un gros cône mâle érigé de 30 à 60 cm, formé d'écailles allongées avec sur leur face inférieure des sporanges où se forment les grains de pollen qui seront dispersés par le vent ou les insectes ; les pieds femelles portent au centre des feuilles réduites, veloutées et de couleur beige, avec quelques ovules à leur base. Lorsque le grain de pollen tombe sur l'ovule mûr, il rencontre une gouttelette de liquide visqueux qui, en séchant, l'entraine dans la chambre de l'ovaire. Le développement de l'embryon commence dès la fécondation, mais celle-ci intervient très tardivement, six mois après la pollinisation.

Terrain : terre de bois, mais aussi terreau.