FV-amaranthes_queues_renard2216

C'est l'élégance simple qui nous charme

Ovide

Plante de la famille des Amarantacées originaire des régions chaudes d'Asie, d'Afrique et d'Amérique, introduite en Europe au XVIème siècle.

Son nom vient du grec "amaranthos" qui veut dire "qui ne se fane pas" (elle est de ce fait un symbole d'immortalité). L'amarante a la réputation de ne pas se faner. Certaines espèces sont d'ailleurs utilisées dans les bouquets secs.

Plante herbacée, annuelle, à feuilles alternes, simples, non dentées ; fleurs en long épi recourbé, pendantes, de couleur rouge amarante ; la hauteur des plantes varie de 50 cm à 1 m ; il en existe de nombreuses variétés différant les unes des autres par la hauteur et par la couleur des fleurs.

Floraison : Fin de l'été.

Reproduction par semis, au début du printemps

Terrain : Terre normale de jardin.


FV-Amaranthes_queue_renard2034

 

On utilise ses feuilles pour confectionner des nattes, ou pour nourrir le bétail. Le rhizome est comestible. Certaines espèces sauvages sont consommées pendant les périodes de grande famine en Indes. Ses graines sont riches en protéines, lipides et fécule.

Actuellement on utilise ses graines pour fabriquer des cosmétiques et des colorants. Elle est toujours utilisée en herboristerie dans le traitement des dysentries amibiennes. Le rhizome contient des substances astringentes et diurétiques.


FV-Amaranthes_queue_renard2033

 

Depuis très longtemps, diverses espèces d’amarantes sont cultivées pour l’alimentation en Asie, en Amérique et en Afrique. Depuis plusieurs millénaires, les graines ont été consommées par les Mayas, Aztèques et Incas soit grillées (comme le pop-corn), soit sous forme de farine, tandis que les feuilles étaient cuisinées comme légumes verts. Après la conquête espagnole du Mexique, sa culture fut interdite car elle était le symbole de l'immortalité, dédiée aux morts et liée aux sacrifices dans divers offices religieux aztèques. Du fait de cette interdiction et de la violente répression qui sévit durant plusieurs siècles à l'encontre des jardiniers qui continuaient à cultiver cette plante, l'Amarante a, depuis le XXe siècle, presque totalement disparu de l'alimentation mexicaine, alors même qu'elle entrait dans la constitution de très nombreux plats aztèques (tamale, sauce, tortillas et boissons).